Le département collecte du Fonds Social Juif Unifié

Posté le 28 février 2013

AUJF


Ouverture de campagne de l’AUJF à Grenoble et Lyon

Pierre Besnainou, président du FSJU et de l’AUJF était à Grenoble le 20 février, puis le lendemain à Lyon pour assister aux dîners d’ouverture de campagne. Avi Pazner était l’invité de ces deux soirées marquées également par la présence de Georges Cytron, président de la région Rhône-Alpes pour l’AUJF et Olivier Assouline, président de l’AUJF Grenoble.

 

Face aux donateurs de la soirée lyonnaise, Pierre Besnainou a évoqué le drame de l’attentat de Toulouse qui a profondément ébranlé la communauté juive en 2012. Il est revenu sur la réactivité du FSJU et de ses délégations régionales dans le soutien et l’accompagnement des familles. Premier présent sur les lieux, le FSJU a mis en place la logistique permettant par exemple à la mère d’un interne gravement blessé de se rendre à Toulouse sur le champ pour être aux côtés de son fils. Des cellules psychologiques de soutien aux internes ont été créées en urgence dans les régions et à Paris afin de gérer les premières manifestations post-traumatiques. Le président a aussi souligné l’importance d’un des programmes sociaux du FSJU, les bourses de cantine Latalmid, au nombre de 112 dans la région Rhône-Alpes : « C’est pour remédier à une situation insupportable où des mères de famille devaient choisir le matin lequel de leurs enfants n’irait pas à la cantine que le FSJU a mis en place ce système de bourses. Aujourd’hui, chaque enfant bénéficie ainsi d’un repas chaud » a-t-il rappelé.

 

Georges Cytron, président régional de l’AUJF a évoqué les programmes sociaux et éducatifs soutenus par la collecte de l’AUJF en France et en Israël, avant de passer la parole à Avi Pazner. L’ancien ambassadeur d’Israël en France a longuement évoqué son enfance et l’antisémitisme de cette époque pour faire un parallèle avec les manifestations actuelles. Puis il a livré une analyse de la situation au Moyen-Orient avec les risques et les atouts d’Israël, en particulier sa capacité à assurer sa propre défense. Une soirée d’ouverture lyonnaise réussie qui s’est poursuivie au son de la voix chaleureuse de Sem Azar.

Suivez-nous :