Legs et Donations à l’Appel Unifié Juif de France

 

 

Si vous souhaitez des informations supplémentaires ou discuter avec nous de vos intentions concernant un legs ou une donation au profit de l’A.U.J.F. :
N’hésitez pas à contacter:
• Helena ATTIAS – Responsable legs et donations- par téléphone au 01.42.17.10.55/ 06.48.20.74.26 ou par e-mail
:    h.attias@fsju.org
• Philippe GOLD- Chargé de relations testateurs- par téléphone au 01.42.17.11.33 ou par e-mail: ph.gold@aujf.org
Par courrier:
AUJF- 39 rue Broca- 75005 PARIS

 

LEGSPAGE

Un service legs et donations à l’AUJF

L’AUJF est habilité à recevoir des legs au profit des programmes qu’il soutient en tant qu’institution reconnue d’utilité publique, en franchise d’impôts.  Cela permet de laisser une empreinte bénéfique et durable sur la communauté juive en France et sur Israël. Chaque legs sera strictement utilisé selon la volonté du testateur.

 

 

D’une génération à l’autre

Un legs est aussi un acte de mémoire. Il permet d’associer le nom de votre famille ou le souvenir d’êtres chers à une réalisation humanitaire exemplaire.

Règles juridiques : ce qu’il faut savoir

  • Le testament est un acte par lequel le testateur dispose pour le temps où il ne sera plus, de tout ou d’une partie de ses biens. Il exprime donc des volontés posthumes. Strictement individuel, il est modifiable et révocable à tout moment. Il garantit l’exécution des dernières volontés du testateur. Il protège également un ou plusieurs héritiers de votre choix, y compris des œuvres sociales.

 

  • L’exécuteur testamentaire (testament) veille à l’exactitude et à la réalisation du contenu du testament et au respect des dernières volontés du testateur. Il est choisi par l’auteur du testament.

 

  • Le légataire universel (personne physique ou morale) également désigné par l’auteur du testament recueille la totalité des biens. Il effectue ensuite, selon les dispositions éventuelles du testateur, des legs particuliers.
    Exemple : un fils désigné comme légataire universel recueillera ta totalité du patrimoine. Il effectuera un legs particulier à une cousine, dont le nom figurera dans le testament. Nos enfants (les descendants) ou à défaut, nos parents (les ascendants) sont les héritiers réservataires et une partie de notre patrimoine leur revient automatiquement : la réserve légale. Nous pourrons destiner la « quotité disponible », le reste de notre patrimoine, à un ou plusieurs autres héritiers, dont les œuvres sociales.

 

 

 

En vous adressant au service Legs et donations de l’Appel Unifié Juif de France :

  • Vous avez un interlocuteur attentif et fidèle.
  • Vous rompez votre solitude.
  • Vous donnez une vraie chance à ceux qui n’en ont pas eu.
  • Vous perpétuez la mémoire de votre famille en associant votre nom à une réalisation : école, hôpital, maison de retraite, en France ou en Israël.
  • Vous organisez au mieux votre succession.
  • Vous réduisez, pour un parent ou un ami, les droits et frais de succession et simplifiez toutes les démarches administratives et juridiques.

 

 

 

 Si vous souhaitez des informations supplémentaires ou discuter avec nous de vos intentions concernant un legs ou une donation au profit de l’A.U.J.F. :
N’hésitez pas à contacter:
• Helena ATTIAS – Responsable legs et donations- par téléphone au 01.42.17.10.55/06.48.20.74.26 ou par e-mail : h.attias@fsju.org
• Philippe GOLD- Chargé de relations testateurs- par téléphone au 01.42.17.11.33 ou par e-mail ph.gold@aujf.org
Par courrier:
AUJF- 39 rue Broca- 75005 PARIS

 

 

Quelques témoignages :

M.Léon Kasztan, Paris.  « J’ai trouvé à l’AUJF les nièces et les neveux que je n’ai jamais eus et je sais que je peux compter sur eux pour la réalisation de mes dernières volontés ».

 

Mme. Josette Bensoussan, Marseille. « Nous sommes arrivés d’Algérie dans des conditions dramatiques. Plus tard, après le décès de mon mari, j’ai été secourue. J’ai conservé le petit logement et mon fils a pu terminer ses études. C’est à mon tour… ».

 

Mme. Sarina Stanesco, Boulogne.  «  Comment pourrais-je oublier ceux qui m’ont aidée dans l’année si difficile de mon arrivée en France et comment ne pas soutenir les actions en faveur d’autres personnes en difficultés ? »

Suivez-nous :